Evolution du shopping alimentaire chez les Millénnials

Evolution du shopping alimentaire chez les Millénnials

La génération Y, aussi appelée millénnial, a une consommation bien différente des générations passées. Ces personnes nées entre les années 80 et 2000, sont nés avec le numérique et ont donc des attentes différentes de leurs prédécesseurs. Leur mode de consommation, des 18-30 ans, s’en vois changé. À tous les niveaux, y compris au niveau de la consommation alimentaire, de nouvelles tendances et façons de consommer ont apparues. Aujourd’hui l'alimentation n’est plus un point très important, et passe désormais après l’habillement et la téléphonie mobile.


# 1 - Rythme de vie différent

La génération des 18-30 ans, donc, des jeunes actifs, à un rythme de vie différent. Afin de l'optimiser il a été démontré qu’ils dédient moins de temps à leur repas (neuf minutes pour le petit-déjeuner, 24 minutes pour le déjeuner, 27 minutes pour le dîner).
Il est courant pour eux de sauter des repas. En moyenne 48% de cette catégorie saute le petit-déjeuner au moins une fois sur deux. 32 % disent faire l'impasse sur la pause déjeuner et seulement ⅓ déclarent consommer régulièrement des fruits et légumes. Tous ces éléments expliquent pourquoi aujourd’hui environ 20 % des jeunes sont en situation d’obésité ou de surpoid (contre 8 % 1995).


# 2 - Recherche de l'efficacité

Il a été prouvé que nombreux sont ceux qui préfèrent consommer leurs repas sur le pouce et ainsi pouvoir dédier leurs temps à d’autres activités. Il en va de même pour les courses. En effet, 40 % d’entre eux sont favorables aux courses en lignes (à titre informatif la moyenne nationale est de 32 %).
De plus, afin d’optimiser leur temps libre, 52 % des millenials sont favorables aux bornes interactives et à la géolocalisation dans les grandes surfaces, afin d’aider et de diminuer le temps passé en magasin.
Les consommateurs cherchent à optimiser leurs temps tout en faisant de bonnes affaires.


# 3 - Intégration des réseaux sociaux

Nombreux sont les internautes qui se rendent d'abord sur les réseaux sociaux, les blogs avant de faire leur course alimentaire. En effet cela leur permet de trouver d’autres d’idées, et surtout d’autres produits à consommer. De plus, les réseaux peuvent les aider à trouver les meilleures affaires, ou les produits qu’ils désirent le plus avoir.
On a pu voir depuis quelques temps que même la grande distribution se met aux réseaux sociaux. Ainsi, les internautes peuvent profiter d’offres exclusives et d’avantages.


# 4 - Habitudes alimentaires différentes

Une grande partie des jeunes déclarent faire attention à leur alimentation. Tant au niveau des produits, mais aussi au niveau de leur origine. Cependant, des études ont montré, que malgré leur envie de consommer plus sainement, très peu d’entre eux le font. En effet la baisse du temps dédié aux repas et aux budgets de plus en plus faibles, pousse ces consommateurs à manger moins bon, moins sain, moins cher.


# 5 - Le digital dans l'alimentaire

De nombreux moyens ont été mis en place afin de lier digital et alimentaire. En effet les 18-30 ans attendent à pouvoir y avoir recours pour faciliter leur expérience de consommation. Il a été prouvé que 40 % d’entre eux utilisent les plateformes de e-commerce, dont 30 % depuis leur mobile. Ils veulent de plus en plus de digital dans leur quotidien; 52 % déclarent vouloir plus de bornes interactives dans les supermarchés afin d’avoir accès aux informations des produits.
Dans cette recherche de rapidité et d’efficacité, 31 % des jeunes adultes déclarent avoir déjà abandonné ses courses car, il y avait de trop longues files d’attente aux caisses.

(Source Lsa Conso)

Fred

0 commentaire

Pour ajouter un commentaire veuillez vous Identifier, ou vous Inscrire